Réminiscence du désir d'adolescente de devenir reporter, au printemps 2009, munie d'une réflex, je pars explorer Paris, avec pour seul objectif de provoquer le hasard.

Mon regard est le plus souvent attiré par des scènes de rue dont l'humain est au centre : l'humain en marge, celui qui s'exprime à travers son art, ou son silence.

La 'vibration urbaine' sera, pendant trois années, mon sujet de prédilection. Une centaine de photos en noir et blanc témoigne de cette période.

VIBRATIONS Temps suspendu… contretemps vibratoire… effleurement de l'espace et du temps… one shot

L'idée de la série VIBRATIONS URBAINES se manifeste en 2009 dans un embouteillage sous le tunnel du Landy aux portes du nord de Paris, en réponse à ma question :

comment regarder autrement qu'avec résignation le temps qui s'évapore ?...

Avec Mon Nikon - qui semble enclin à me faire de l'œil..., nous nous amusons à créer des images suspendues, entre une quasi immobilité contrainte et un puissant désir de fuite.

J'ai ensuite adapté cette technique de prises de vue à d'autres situations avec l'objectif principal d'approcher les frontières de l'abstraction, en un seul clic.

GOLF STORY, un reportage terrain à visée artistique.

L'objectif était de suivre une équipe de golfeurs et d'y restituer l'atmosphère particulière du lieu en y ajoutant une touche poétique.

En réalisant cette série, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire danser mon imaginaire sur le fil du réel.

La plupart de mes photos sont disponibles en édition limitée ; chaque tirage est signé et numéroté.

Certaines séries sont disponibles à la galerie Revelles

Pour toute demande d'information, vous pouvez utiliser le formulaire de contact.

Suivez-moi sur ⇊

Revelles Catherine Beudaert
Capture d’écran 2020-07-28 à 11.24.42.
  • vimeo Catherine Beudaert
  • linkedin
  • Instagram
  • Facebook

© CATHERINE BEUDAERT 2021 - FRANCE  - All rights reserved

Using any image or text without written permission is strictly prohibited